Test Aaron Donald des Rams veut faire du mal aux Packers – Orange County Register

MILLE CHÊNE – Aaron Donald n’a pas manqué un match à cause d’une blessure au cours de sa carrière dans la NFL avec les Rams, et n’en a pas manqué un dans sa carrière universitaire à Pitt.

Il ne prévoit pas commencer à en manquer maintenant, les Rams entamant un match éliminatoire de deuxième tour contre les Packers de Green Bay samedi au Lambeau Field.

Après avoir raté une partie de la victoire des Rams sur les Seahawks de Seattle, le plaqueur défensif que l’entraîneur Sean McVay a commencé à appeler «le Terminator» dit qu’il reviendra.

«Je me sens bien, je me sens fort et je serai prêt samedi prochain», a déclaré Donald mercredi avant les essais.

Si tout cela est vrai, c’est une excellente nouvelle pour la défense de tête de la ligue des Rams, qui se prépare à affronter l’offensive la plus marquante de la NFL, dirigée par le quart-arrière Aaron Rodgers.

Mais il semble que les côtes de Donald n’étaient pas à 100% 72 heures avant 13 h 35. (Heure de L.A.) coup d'envoi.

Le rapport de pratique des Rams l’indiquait comme un non-participant à la pratique pour la deuxième journée consécutive.

L'entraîneur Sean McVay a déclaré que le repos de Donald consistait à être «intelligent» avec lui, comme le fait l'équipe en attendant de voir le statut du quart-arrière John Wolford (cou), du receveur large Cooper Kupp (genou), du garde gauche David Edwards (Achille) et le secondeur Terrell Lewis (cheville), qui étaient tous hors de pratique mercredi.

"À moins que quelque chose d'imprévu ne se produise, le Terminator sera prêt", a déclaré McVay mardi.

Les Rams ont appelé cela simplement une blessure aux côtes. Interrogé mercredi sur des détails, le Dr Donald a offert ce diagnostic: «Mon putain de côté est douloureux. Je vais bien."

Il a dit qu'il était capable de s'entraîner dans la salle de musculation des Rams et qu'il n'avait «aucune douleur».

Ce n’était pas comme ça samedi lorsque Donald est resté à genoux après avoir frappé Russell Wilson alors que le quart-arrière des Seahawks avait lancé une passe incomplète au troisième quart de la victoire 30-20 des Rams. Donald agrippa son côté droit, quitta le terrain et se dirigea vers les vestiaires avec du personnel médical. Il est revenu brièvement sur la ligne de touche mais n'est pas retourné dans le match.

Donald a dit que Wilson était tombé sur lui, et il pensait qu'il avait le vent soufflé hors de lui.

«J'allais revenir jusqu'à ce qu'ils obtiennent ce dernier touché», a déclaré Donald à propos de la passe de Jared Goff contre Robert Woods qui a donné aux Rams une avance de 17 points avec 4:46 à jouer. «Ce genre de rangement. C'était "Reposons-nous pour la semaine prochaine." "

Donald, 29 ans, a raté deux matchs au cours de ses sept saisons dans la NFL, toutes deux en 2017. Il a raté le premier match de cette année-là au milieu d'un blocage de contrat et s'est reposé pour la finale sans signification de la saison régulière.

Le voir blessé a été un choc pour ses coéquipiers.

«C'était juste comme, dang! Vous ne saviez pas que Superman pouvait être blessé », a déclaré l'ailier défensif Michael Brockers mercredi.

Les Rams diront quelque chose de plus fort que dang si Donald est affaibli samedi. Il est impossible de remplacer le premier All-Pro à six reprises de la franchise. C'est vrai même si la défense est restée là avec lui, tenant Seattle à un touché tardif futile, le secondeur Leonard Floyd limogeant Wilson deux fois et le plaqueur défensif A'Shawn Robinson enregistrant des sommets de la saison pour des clichés défensifs (33%) et des plaqués (quatre) .

"Nous espérons que A.D. pourra partir", a déclaré mardi le coordinateur défensif des Rams Brandon Staley. «Mais ces gars-là savent ce qu’Aaron Donald signifie pour notre défense, et qu’ils doivent respecter un niveau élevé (standard), que nous devons tous respecter. Je pensais qu'ils l'avaient fait au cours du dernier quart et demi.

Donald a déclaré qu'il suivait le programme des entraîneurs pour se préparer à jouer samedi. Il a dit qu'il ne savait pas s'il porterait une protection spéciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post